SAAB : cette fois ça y est, le démarrage arrive enfin !

Saab 9 5 WEB SAAB : cette fois ça y est, le démarrage arrive enfin !



Sans vouloir nous vanter : ActuAuto était certainement le média romand ayant le plus parlé de Saab – sans polémiquer, sans inventer, en se tenant aussi proche de la vérité que possible.

Finissons donc cet épisode par le « démarrage » de la nouvelle SAAB à qui nous souhaitons longue vie…


En tant qu’entreprise indépendante, c’est le 22 mars 2010 que les chaînes ont redémarré à Trollhättan. A cette occasion, Jan-Ake Jonsson, le directeur général des automobiles SAAB, était accompagné de Viktor Muller, le CEO de Spyker et véritable âme du renouveau de la marque suédoise. Ce démarrage a été rendu possible grâce à l’engagement de V. Muller qui a été en mesure de lever les fonds nécessaires ainsi qu’à la présence d’une voiture entièrement nouvelle, la SAAB 9-5 qui, par son élégance et ses raffinements technologiques, constitue la base « technique » du renouveau.


La gamme suisse

En Suisse, cette nouvelle 9-5 est proposée à partir de CHF 49’500 et elle sera disponible à partir du mois de juin. La gamme se décline en huit motorisations et trois lignes d’équipement, Linear, Vector et Aero, en débutant par un groupe 1.6 à essence, suralimenté, de 180 chevaux. Vient ensuite le 2 l turbo de 220 ch, véhicule disponible également en version transmission intégrale XWD et culmine par le V6 2.8 turbo, également en transmission intégrale, de 300 ch. Une boîte automatique à 6 rapports est proposée pour l’ensemble des versions, sauf la version d’entrée en gamme, essence de 180 ch. Les prix de base les plus élevés s’élèvent à CHF 76’900, pour la 2.8T XWD. Dans le registre des diesels, les puissances s’échelonnent entre 160 et 190 ch avec, en prime, une version BioPower de 220 ch. Dans ce segment, les prix oscillent entre CHF 53’500 et 76’600.


Un réseau fidèle – grâce à une clientèle fidèle

Si les réseaux SAAB dans le monde ont réussi à subsister durant tous ces mois d’incertitude, c’est principalement dû à la force des réseaux de distribution et également à la fidélité des clients.

Pour ne prendre que l’exemple de la clientèle helvétique, importante de quelques 28’000 propriétaires, elle se compose essentiellement de personnes à fort pouvoir d’achat, avec un niveau de formation élevé. Au niveau du parc, le 60% est constitué de modèles 9-3, le reste étant des 9-5, soit environ 12’000 véhicules.

Le réseau suisse, très compétent et loyal, se compose de 38 concessionnaires et de 14 partenaires de service qui, durant la période 1999 – 2008 a géré un volume de ventes moyen de 2’300 véhicules.


Communiqué de presse / abé