KIA NEW SORENTO 2.2 CRDi STYLE

En page 2, fiche technique, tarifs et diaporama.  Pages: 1 2

Beaucoup moins rustique que son prédécesseur, il en est que plus polyvalent

 KIA NEW SORENTO 2.2 CRDi STYLE
Son nom est resté, car il est agréable à l’oreille, alors que tout le reste, ou presque, a été changé. Ce SUV est bien plus long et moins haut, ce qui affine sa silhouette pour notre plus grand plaisir.



Le design du Sorento de première génération avait, en son temps, « boosté » les ventes ainsi que la notoriété du constructeur coréen. Le nouveau modèle, esthétiquement très réussi et fort bien modernisé mécaniquement, devrait faire aussi bien en proposant également l’exceptionnelle garantie de sept ans.



En gros, il ne lui reste que le nom et un vague air de famille d’avec son prédécesseur. Profitant allègrement du nouveau langage stylistique de la marque, la face avant est nettement plus dynamique et la ligne générale, beaucoup plus élancée que l’ancienne, affiche un profil cunéiforme qui affine, visuellement parlant, ce SUV de nouvelle génération. Des passages de roues bien marqués accentuent le sentiment de puissance qui se dégage du New Sorento. L’allongement de la carrosserie de 10 cm a permis de proposer, en option, une version sept places. Attention les yeux, devant ils sont au Xénon et LED à l’arrière. Les rétroviseurs escamotables et réglables électriquement incluent les rappels de clignotant.


Spacieux et convivial

L’habitacle, dont la décoration a été revue, est très accueillant grâce à une ergonomie encore améliorée. L’instrumentation cerclée de chrome est parfaitement lisible et la console centrale contient les réglages de la climatisation automatique bizone, du système audio et de l’ordinateur de bord. Le volant gainé de cuir, réglable en hauteur et profondeur, comprend les commandes de la radio et du régulateur de vitesse. Les sièges sont partiellement recouverts de cuir et chauffant, de plus celui du conducteur est ajustable électriquement. Afin de souligner le changement d’orientation du New Sorento, bénéficie d’un pédalier en aluminium et de seuils de portes affichant un logo éclairé. Quant au coffre, non seulement il est modulable, mais il comprend également un double fond bien pratique.


Body-building et cure d’amaigrissement

Si le nom n’a pas été changé, c’est sans doute parce qu’il sonne bien ! Car personne n’aurait crié au scandale si on l’avait baptisé différemment, tant il est vrai que seul celui-ci est resté. Parmi les bouleversements les plus significatifs, on notera l’abandon du châssis à longerons et traverses pour une caisse autoporteuse, ce qui, dans le domaine du tout terrain, s’apparente à une véritable révolution. Au même titre d’ailleurs que la suppression de la boîte de transferts. Tout cela lui a fait perdre plus de 200 kg. Désormais, l’amortissement est confié à des suspensions indépendantes, au principal profit du confort.

Technologiquement, les Coréens ne sont plus à la traîne. On en veut pour preuve le nouveau moteur Diesel « downsizing » de plus faible cylindrée, mais plus puissant, plus économique et avec un meilleur couple que le précédent. On le souhaiterait juste un peu moins « présent » moyennant une isolation phonique plus poussée. Dorénavant, la boîte automatique dispose de 6 rapports, ainsi qu’une commande manuelle des vitesses.


Moderne et féminin

Le New Sorento ignore tout de ce qu’était son prédécesseur, c’est-à-dire un tout terrain ! Plus en phase avec son époque, son comportement routier est devenu celui d’une traction, donc sous-vireur, dont le 4X4 s’enclenche en fonction des besoins par l’intermédiaire d’un différentiel central. Ce dernier peut être bloqué manuellement jusqu’à 30 km/h. On notera la présence d’une aide au démarrage en côte et d’un dispositif de contrôle de descente. Capable de performances au dessus de la moyenne, il souffre quelque peu de suspensions « à l’américaine » qui provoquent une sensation de flou dû à la trop grande souplesse des amortisseurs. Mais, rien de véritablement rédhibitoire grâce à la présence d’un contrôle électronique de stabilité. Très maniable, du fait d’un diamètre de braquage réduit, il séduira la gent féminine.




Les Essayeurs


En page 2, fiche technique, tarifs et diaporama.  Pages: 1 2