PORSCHE – l’étau se referme-t-il ?

 

porsche PORSCHE – l’étau se referme t il ?



En raison d’éventuelles manipulations du marché des actions, Porsche se voit confronté à de nouvelles plaintes collectives, dépassant largement le milliard.


Jusqu’à présent, ces exigences se montaient à 2,4 milliards, mais elles pourraient encore gonfler de plus d’un milliard d’Euros, selon les explications d’un avocat données au journal économique allemand « Wirtschaftswoche ». Cet avocat, qui défend en collaboration avec un grand cabinet américain 14 fonds d’investissement, accuse Porsche et en particulier son ancien patron Wendelin Wiedeking d’avoir manipulé le marché et prétendent à des dédommagements. Concrètement, cela se réfère au « coup de bourse » joué par le constructeur de Stuttgart qui voulait s’assurer le contrôle du Groupe Volkswagen, tentative déjouée par la suite.

C’est par un jeu de bourse difficilement décelable que Porsche s’était assuré en 2008 de la majorité du capital de Volkswagen et, ce faisant, il avait fait exploser le cours de l’action VW. Les investisseurs ayant misé sur un recul de la valeur des actions devaient s’acquitter de montants absolument surfaits. Les investisseurs lésés accusent maintenant la direction de Porsche d’alors, d’avoir retenu ou publié très tardivement des informations boursières relevantes. Rappelons que durant la période en question, la valeur de l’action VW avait augmenté de plus de… 1000 %, pour retomber ensuite rapidement et brutalement.



abé.