JAGUAR XF – XJ AWD : enfin, serait-on tenté de dire, elles arboreront le sigle AWD

 

jag awd xj xf WEB 001 JAGUAR XF – XJ AWD : enfin, serait on tenté de dire, elles arboreront le sigle AWD

Etonnement absent du marché des automobiles de catégorie premium à traction intégrale, Jaguar a finalement franchi le pas. Profitant de l’immense expérience de sa sœur Land Rover dans ce domaine, le constructeur britannique élargit ainsi sa palette d’offres au plus haut niveau.

 

Développé par Jaguar avec le soutien et l’immense savoir-faire de Land Rover en la matière, le système de traction intégrale destiné aux berlines Jaguar XF et XJ va contribuer à augmenter l’application de ces modèles sur la neige et le verglas. Ainsi, Jaguar réagit à la demande de clients qui souhaitent davantage de sécurité par toutes les conditions météorologiques sans devoir renoncer au comportement dynamique et au confort routier.

Afin que le plaisir de conduire que procure une Jaguar avec une architecture à propulsion soit maintenu sur le modèle à traction intégrale, par des conditions de route sèche la globalité du couple est transmise à l’essieu arrière. Simultanément, l’unité de gestion ainsi que des capteurs surveillent constamment les données relatives à la motricité, aux mouvements du volant et à la position de l’accélérateur. Dès qu’une amorce de glissement se manifeste, un embrayage à lamelles installé dans la boîte de transfert intervient immédiatement de manière proactive pour répartir le flux de force vers le train avant.

 jag awd xf WEB 002 JAGUAR XF – XJ AWD : enfin, serait on tenté de dire, elles arboreront le sigle AWD

L’opération AWD ne s’est pas faite sans mal !

Avec le tout nouveau moteur 3.0 litres V6 à essence entièrement réalisé en aluminium, suralimenté par un compresseur Vortex de dernière génération installé au centre du V que forment les cylindres et développant 250 kW/340 ch, Jaguar a doté d’un puissant cœur mécanique le nouveau modèle à traction intégrale. Entre 3500 et 5000 tr/min, le couple de 450 Nm reste constant et à partir de 2000 tr/min, le couple atteint déjà 400 Nm.

Afin de pouvoir loger le nouveau système de traction intégrale sous le capot des modèles XF et XJ AWD, Jaguar a dû entreprendre quelques modifications au niveau de l’architecture du véhicule. Pour ce faire il a fallu modifier le carter de la boîte automatique à huit rapports afin de pouvoir lui accoler la boîte de transfert avec l’embrayage actif.

L’embrayage à lamelles en bain d’huile transmet le couple nécessaire (“torque on demand”) à un arbre à cardan complémentaire situé à l’avant ainsi qu’au demi-essieu avant et au différentiel avant. D’autres changements ont concerné une adaptation du berceau avant, l’adoption d’une nouvelle traverse, de nouveaux éléments capsulés pour la suspension du moteur, une nouvelle ligne d’échappement, et le montage d’un arbre de cardan arrière modifié. Les conduits d’essence, les tuyaux de freins ainsi que les ouïes d’aération ont également été adaptés à la nouvelle configuration.

Le nouveau système à traction intégrale intervient en même temps que l’introduction du nouveau moteur 3.0 litres V6 suralimenté, la boîte automatique ZF à huit rapports et le système start/stop intelligent. La commercialisation en Suisse est prévue pour début 2013.

Communiqué de presse/jmr

jag awd xj xf WEB 004 JAGUAR XF – XJ AWD : enfin, serait on tenté de dire, elles arboreront le sigle AWD