ALFA ROMEO 4C : pour son millésime 2013, on peut dire que le constructeur italien nous gâte

AR 4C 01 WEB ALFA ROMEO 4C : pour son millésime 2013, on peut dire que le constructeur italien nous gâte

La version définitive de l’Alfa Romeo 4C fait ses débuts au 83e Salon International de l’Automobile de Genève. Ce coupé à moteur central arrière, stricte deux places, est une propulsion qui possède toutes les vertus d’une authentique sportive. Il est l’incarnation même des gênes de la marque Alfa Romeo.

 

La 4C s’inspire directement du véhicule conceptuel qui avait suscité un   vif intérêt au Salon de Genève 2011. Conçue par les ingénieurs Alfa Romeo et produite dans l’usine Maserati de Modène, la nouvelle supercar compacte sera commercialisée dans le courant de l’année.

La dénomination “4C” s’inspire du passé prestigieux de la marque. Elle se réfère à la grande tradition sportive Alfa Romeo : dans les années 1930 et 1940, les acronymes 8C et 6C s’appliquaient à des voitures – de compétition et routières – animées par de puissants groupes V8 et les innovants six en ligne. Par leur architecture et leur construction, ces modèles atteignaient un rapport poids/puissance inférieur à 4 kg/ch, ce qui en faisait de véritables super sportives. Toutefois l’exercice ne consistait pas simplement à obtenir une puissance maximale, mais un poids minimum était aussi synonyme d’agilité et de performances au plus haut niveau.

Dessinée par le « Centro Stile Alfa Romeo », la 4C rappelle les modèles iconiques qui ont caractérisé l’histoire de la marque. Au-delà de toute autre considération, en termes de dimensions et d’architecture similaires, la 33 Stradale apparue en 1967 vient à l’esprit. Ce modèle mariait une mécanique hautement performante avec une robe identifiable au premier regard comme étant une Alfa Romeo. La 4C s’inscrit dans cette lignée et suit la trajectoire de la 8C Competizione.

Alfa Romeo 33 Stradale WEB ALFA ROMEO 4C : pour son millésime 2013, on peut dire que le constructeur italien nous gâte

Alfa Romeo Stradale - 1967-71- V8 2.0 - 230/270 ch - 700 kg - 260 km/h - boîte 6 rapports

 

L’importance du rapport poids/puissance !

Dans cette optique, l’Alfa Romeo 4C fait appel à des technologies et à des matériaux directement dérivés des supercars (y compris la 8C Competizione) – fibre de carbone, aluminium, propulsion – ainsi qu’à des solutions techniques se référant aux ultimes modèles de série, telle l’évolution du moteur 1750 turbo, entièrement réalisé en aluminium et alimenté par injection directe, qui anime déjà la Giulietta QV. Ce moteur est accouplé à la boîte à vitesses robotisée Alfa TCT à double embrayage à sec. Elle se distingue aussi par son nouveau sélecteur de réglages du train roulant. Aux trois modes D.N.A connus – Dynamic, Natural et All Weather – est venu s’en ajouter un quatrième, à savoir le mode “Race” destiné à privilégier un comportement sportif lors d’une utilisation sur circuit.

De dimensions compactes, sa longueur hors tout est juste inférieure à 4 m pour une largeur de 2 m et une hauteur de 118 cm, le tout reposant sur un empattement inférieur à 2,4 mètres, privilégie son agilité. De plus, les stylistes ont accompli un travail en profondeur pour obtenir des qualités aérodynamiques exemplaires avec une déportance (Cz = coefficient d’appui) semblable à celle d’une voiture de compétition.

En ce qui concerne les caractéristiques techniques, les rumeurs parlent de plus de 200 ch, plus de 250 km/h et moins de 5 secondes de 0 à 100 km/h pour un poids de 850 kg. Tout ça à partir de 60’000 francs environs.

CP/jmr

AR 4C 02 WEB ALFA ROMEO 4C : pour son millésime 2013, on peut dire que le constructeur italien nous gâte