JAGUAR F-TYPE : la patience est peut-être la mère des vertus, mais cinquante ans c’est long, très long !

Jaguar F Type JAGUAR F TYPE : la patience est peut être la mère des vertus, mais cinquante ans c’est long, très long !

Après la C-Type (1951-1954) et la D-Type (1954-1957) au caractère résolument tourné vers la compétition, la E-Type, présentée en première mondiale à Genève en 1961, nettement plus civilisée que ses prédécesseurs aura attendu plus d’un demi-siècle pour avoir un successeur. Mais ne boudons pas notre plaisir, tant elle est la  digne héritière de la famille.

 

Grâce à une carrosserie tout aluminium, la version de base de la Jaguar F-TYPE, équipée d’une capote souple de haute qualité, pèsera moins de 1,6 tonne ; son système de propulsion et une répartition de poids équilibrée, garantissent un plaisir de conduire suprême. Un spoiler arrière extensible et des poignées encastrées définissent son design puriste, souligné seulement par quelques lignes.

Simplicité sensuelle et musclée, la nouvelle elle poursuit la tradition de toutes les grandes sportives du constructeur Premium britannique. Son capot, pressé d’une seule pièce aluminium s’ouvre, comme jadis sur la légendaire Jaguar E-Type, contre l’avant et s’étend latéralement jusqu’aux ailes. La carrosserie, avec ses courts porte-à-faux, n’a que deux „lignes de cœur“. La première part des bouches d’aération en forme de „branchie de requin“ des deux côtés de la grille jusqu’à l’arête supérieure de l’aile. Des phares verticaux au bi-xénon avec feux de jour LED intégrés suivent la ligne, avant de passer la portière et se perdre élégamment.

Jaguar F Type WEB 002 JAGUAR F TYPE : la patience est peut être la mère des vertus, mais cinquante ans c’est long, très long ! 

Décidément, le CO2 se cache partout

La nouvelle Jaguar F-TYPE profite de façon pertinente de la grande expérience de l’entreprise, dans l’usage de l‘aluminium pour la construction de la carrosserie. Dans les zones clé et comparé aux autres châssis Jaguar, il est encore jusqu’à 30 % plus rigide ; sa version de base a un poids de 1597 kg. Plus de la moitié, de l’aluminium utilisé provient de matériel recyclé ; comme riveter et coller constituent la technique d’assemblage, elle exige 80 % moins de CO2 qu’une construction en acier soudé.

Trois variantes, à partir de 89’500 francs, seront disponibles pour le lancement en début d‘été 2013 : F-TYPE, F-TYPE S et F-TYPE V8 S. Chaque modèle s’appuie sur un moteur à compresseur V6 ou V8 avec injection essence directe et le système Jaguar Intelligent Stop/Start.

Avec 364 kW (495 ch) et un couple de 625 Nm, le nouveau membre de la famille V8 atteint 100 km/h en 4,3 secondes et une vitesse de pointe de 300 Km/h.

Le nouveau V6 3.0 l dérivé du V8 5.0 l est disponible en 250 kW (340 ch) et 279 kW (380 ch). Il faut à la F-TYPE 5,3 secondes de 0 à100 Km/h et atteint 260 Km/h avec 209 g/Km de CO2. La S, dont la vitesse est limitée à 275 km/h, met 4,9 secondes pour arriver à 100 Km/h, tout ça pour 213 g/Km de CO2.

CP/jmr

Jaguar F Type WEB 003 JAGUAR F TYPE : la patience est peut être la mère des vertus, mais cinquante ans c’est long, très long !