SSANGYONG KORANDO : le sous-continent indien n’est pas en reste

SsangYong Korando WEB 001 SSANGYONG KORANDO : le sous continent indien n’est pas en reste

Si la société SsangYong fête les cinquante ans de sa création en 2014, son activité de constructeur automobile débuta bien plus tard en réalité. Malgré de nombreuses vicissitudes, qui ont vu se succéder plusieurs propriétaires, il détient le patronyme qui possède la plus longue tradition de l’industrie automobile coréenne.

 

Actuellement détenu par l’entreprise indienne Mahindra & Mahindra, SsangYong, le spécialiste coréen des 4×4, utilise depuis plus de 30 ans déjà le patronyme Korando, ce qui en fait le plus ancien de l’ensemble de l’industrie automobile coréenne.

Ce record a, tout récemment, même été immortalisé avec une entrée au livre Guinness.

C’est en mars 1983, avec le lancement de ce qui était alors sa deuxième génération de SUV, que naquit ce patronyme.

 Korando 2e génération SSANGYONG KORANDO : le sous continent indien n’est pas en reste

D’assembleur à constructeur, ça n’a pas été simple !

Lorsqu’en 1974, la première génération de SUV de SsangYong vit le jour, il était le fruit du contrat de partenariat technique contracté avec American Motors Corporation (AMC), alors producteur de la Jeep. SsangYong a tout d’abord assemblé sous licence des Jeep CJ-7 jusqu’à ce que le constructeur coréen s’estime capable d’en faire autant et déclare, sûr de lui: KORea cAN DO! C’est l’amalgame de ce slogan qui a finalement été à l’origine du patronyme Korando utilisé aujourd’hui encore.

En 2014, SsangYong projette vendre dans le monde entier environ 60’000 Korando de la quatrième génération, dont environ 400 en Suisse.

CP/jmr

SsangYong Korando WEB 002 SSANGYONG KORANDO : le sous continent indien n’est pas en reste