ŠKODA 180 RS ET 200 RS : quarante ans déjà que le suffixe RS orne la calandre de modèles sportifs

SKODA RS 40 years WEB 001 ŠKODA 180 RS ET 200 RS : quarante ans déjà que le suffixe RS orne la calandre de modèles sportifs

L’histoire de la RS débute en 1974, avec les bolides de courses ŠKODA 180 RS et 200 RS. La légendaire 130 RS est l’une des athlètes les plus célèbres des années 1970 et 1980. En 2000, le constructeur automobile tchèque a présenté l’Octavia RS, premier modèle RS des «temps modernes». Elle est actuellement la plus rapide et la plus puissante Octavia de série de tous les temps. La Fabia RS existe depuis 2003.

 

Après une courte préparation de 6 mois seulement, ŠKODA a présenté au printemps 1974 trois super sportives (une 180 RS et deux 200 RS) qui ont pris leur premier départ au rallye ŠKODA de l’époque, une compétition de sport automobile officielle. «Les modèles 180 RS et 200 RS sont les symboles de l’entrée de la marque dans les catégories de courses les plus élevées», déclare Michal Velebný, chef de l’atelier de restauration du musée.

Un moteur deux litres de 120 kW (163 ch) avec arbre à cames en tête ronronne sous le capot des bolides. La vitesse de la 200 RS culmine à 210 km/h. Outre sa puissance d’accélération et une vitesse élevée au top, le véhicule convainc par son excellent comportement routier, favorisé par son essieu à bras longitudinaux nouvellement conçu. La boîte de vitesses provient de Porsche.

 SKODA RS 40 years WEB 002 ŠKODA 180 RS ET 200 RS : quarante ans déjà que le suffixe RS orne la calandre de modèles sportifs

Et arriva la plus populaire de toutes : la 130 RS

Les expériences positives faites avec la 200 RS font bientôt mûrir la décision de construire un véhicule pour le sport automobile populaire. A peine un an plus tard, pour la saison 1975, la 130 RS arrive sur la scène de course internationale et c’est le début de six excellentes années de compétition pour ŠKODA. Elle devient l’un des bolides le plus performants de son époque. Elle ne passe pas inaperçue dans les rallyes et les circuits jusqu’au début des années 1980. Beaucoup de passionnés la connaissent aussi sous le surnom de «Porsche de l’est». Les succès de la 130 RS marquent encore aujourd’hui la réputation de la marque en termes de sport automobile.

Le véhicule de course est doté d’un moteur 1,3 litre à quatre cylindres et d’une propulsion arrière de 103 kW (140 ch). Cette version est équipée, entre autres, d’un carburateur Weber, d’une culasse à huit canaux et d’un graissage à carter sec. Le bolide de 4 m de long, 1,72 m de large et de seulement 1,34 m de haut, atteint une vitesse de 220 km/h. La fin de la production de la 130 RS en 1981 est suivie d’une pause de près de 20 ans pour la RS.

CP/jmr