FIAT 124 SPIDER : il s’inscrit dans la lignée des roadsters britanniques comme les Triumph Spitfire ou MG B

Fiat 124 Spider Abarth WEB FIAT 124 SPIDER : il s’inscrit dans la lignée des roadsters britanniques comme les Triumph Spitfire ou MG B

Fiat 124 Spider Abarth pilotée par Hannu Mikola et Jean Todt navigateur

C’est en novembre 1966, dans le cadre du Salon de l’Automobile de Turin que la Fiat 124 Spider est apparue en première mondiale, suscitant immédiatement un intérêt considérable. Tout au long de son (presque!) demi-siècle d’existence, ce modèle n’a cessé de susciter l’admiration des collectionneurs ou, tout simplement, des amateurs de belles voitures. En 1968, le Spider 124 était, pour la première fois, commercialisé sur le marché américain.

 

Fiat 124 Sport Spider WEB 003 FIAT 124 SPIDER : il s’inscrit dans la lignée des roadsters britanniques comme les Triumph Spitfire ou MG B

Fiat 124 Sport Spider

Le Spider 124, qui était alors une déclinaison de la berline 124 s’inscrivant dans la catégorie moyenne, était une authentique sportive au pouvoir de séduction incontestable. Pour le style et la production, FIAT avait eu recours au styliste automobile Pininfarina, l’un des plus renommés parmi les carrossiers italiens. Les Américains appréciaient tout particulièrement le style discret de ce Spider, sa capote étanche rabattable rapidement et simplement à partir du siège du conducteur, ainsi que l’excellente visibilité alentour grâce à sa glace de custode en verre.

 

Reparto Corse Abarth Turin FIAT 124 SPIDER : il s’inscrit dans la lignée des roadsters britanniques comme les Triumph Spitfire ou MG B

Reparto Corse Abarth Turin

En réalité, le style de ce cabriolet a obtenu tant de succès qu’au cours des 19 années durant lesquelles ce modèle a été produit, il n’a jamais subi de modifications profondes et aujourd’hui encore il reste l’un des succès majeurs parmi les réalisations signées Pininfarina.

A cette époque ce roadster se distinguait par sa boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, un moteur de 1438 cc, des freins à disques sur les quatre roues, des essuie-glaces avec fonctionnement par intermittence, ainsi qu’une commande des phares placée sur la colonne de direction.

 

Moins de 10 ans après son lancement sur le marché américain, il avait obtenu un tel succès commercial qu’en 1975 la décision fut prise de vendre ce modèle uniquement aux Etats-Unis. En 1979 cette voiture reçut un nouveau moteur de 2.0 l. ce qui lui valut de recevoir la dénomination de Fiat Spider 2000.

 

Fiat 124 Spider et Pininfarina azzura FIAT 124 SPIDER : il s’inscrit dans la lignée des roadsters britanniques comme les Triumph Spitfire ou MG B

Fiat 124 Spider et Pininfarina Azzura

Vers la fin de l’année 1981 Pininfarina reprit l’intégralité de sa production et dans la foulée la commercialisation sur le marchée européen fut relancée. En 1982 la production du Spider 124 et de la version Pininfarina Spider se confondit, car Fiat fabriqua les derniers modèles Spider 2000 tandis que Pininfarina entamait la fabrication de sa propre variante. Aux Etats-Unis cette dernière reçut le nom de Pininfarina Spider Azzura, tandis qu’en Europe elle était commercialisée sous la dénomination Pininfarina Spidereuropa. A cette époque, le modèle destiné aux Etats-Unis comprenait de série une sellerie cuir, un lecteur de cassettes stéréo ainsi que des lève-vitres électriques.

Ainsi, après une période de production qui se sera prolongée près de 20 ans, un total d’environ 200’000 unités de ce spider furent fabriquées.

CP/jmr

Pininfarina Spider Azzura WE 002 FIAT 124 SPIDER : il s’inscrit dans la lignée des roadsters britanniques comme les Triumph Spitfire ou MG B

Pininfarina Spider Azzura