OPEL AMPERA-E : un baptême en grande pompe, pour la tout électrique

Papa Francesco e la sua Opel Ampera e WEB  OPEL AMPERA E : un baptême en grande pompe, pour la tout électrique

Opel contribuera à l’objectif ambitieux de la cité du Vatican de devenir le premier état souverain au monde à zéro émission de CO2, grâce à des sources d’énergie renouvelables et à la mobilité électrique. Karl-Thomas Neumann, CEO d’Opel, a rencontré sa Sainteté le pape François en marge de la Conférence « Laudato Si : le développement durable dans la Communication et l’Innovation » et lui a remis les clés d’une nouvelle Ampera-e.

 

La conférence, qui réunissait des représentants de collectivités, des industriels, des spécialistes et des leaders d’opinion, a abordé les questions-clés de la viabilité environnementale, parmi lesquelles les problèmes de la mobilité future. Au cours de la conférence, le Vatican, Opel et la société d’énergie italienne Enel se sont engagés à travailler sur un programme de mobilité durable pour l’Etat de la Cité du Vatican.

« Nous sommes fiers qu’en tant que constructeur, Opel puisse contribuer aux objectifs ambitieux de la Cité du Vatican. Notre nouvelle Ampera-e permet à la voiture électrique d’être utilisable au quotidien sans compromis, » a déclaré Karl-Thomas Neumann.

L’Opel Ampera-e redéfinit l’électromobilité grâce à une autonomie de 520 km (chiffres NEDC), soit au moins 100 km d’autonomie de plus que la concurrente, commercialisée actuellement, la plus proche de son segment.

CP/jmr