OPEL INSIGNIA GSi : elle surclasse toute les versions précédentes, y compris les OPC

Opel Insignia GSi WEB 001 OPEL INSIGNIA GSi : elle surclasse toute les versions précédentes, y compris les OPC

L’Opel Insignia GSi a reçu sa touche finale sur la légendaire « Nordschleife du Nürburgring ». Ici, dans l’Eifel, Opel possède son propre centre de test pour le réglage de ses modèles sportifs. Les ingénieurs d’Opel ont conçu un tout nouveau châssis pour la GSi dans l’endroit jadis surnommé l’«enfer vert» par le champion du monde de Formule 1 Jackie Stewart.

 

La nouvelle Insignia GSi est une berline sport pour tous ceux qui apprécient vraiment les choses particulières. Une machine à piloter par excellence, pour un plaisir maximum sur toutes les routes. Le châssis au réglage dynamique et les nouveaux pneus sport Michelin assurent un niveau d’adhérence extrêmement élevé. La transmission intégrale avec « Torque Vectoring » est unique dans ce segment, cette technologie la rend plus agile dans les virages, offre un guidage latéral optimal pour une stabilité maximale et brille par sa traction exemplaire. La combinaison de construction légère, la GSi pèse 160 kg de moins que l’Insignia 2.8 V6 Turbo OPC du modèle précédent. La berline sport est propulsée par un souverain moteur quatre cylindres essence turbo de deux litres, qui affiche 191 kW/260 ch et offre un couple maximal de 400 Nm (consommation d’essence dans NEFZ mixte 8,6 l/100 km). Il allie performance et puissance tirée dès les bas régimes. La nouvelle boîte automatique huit vitesses peut au choix être commandée avec des palettes au volant.

 Opel Insignia GSi WEB 002 OPEL INSIGNIA GSi : elle surclasse toute les versions précédentes, y compris les OPC

Tout est fait, dans les limites du raisonnable, pour le plaisir de conduire !

Des suspensions plus courtes abaissent la berline de 10 millimètres et des amortisseurs sport spéciaux réduisent les mouvements de la carrosserie à un minimum, même en cas de tours rapides. Les freins mordants Brembo à quatre pistons ainsi que la direction déjà directe en elle-même ont été spécialement adaptés. Elle est proposée de série avec le châssis FlexRide électromécanique qui adapte en quelques millièmes de seconde les amortisseurs et la direction. En outre, la commande modifie la courbe caractéristique de la pédale d’accélérateur ainsi que les points de commutation de la boîte. Le conducteur peut lui choisir entre les modes Standard, Tour et Sport. En exclusivité pour la GSi, il existe en plus le mode « Compétition », qui s’active via le bouton ESP. Si ce bouton est pressé deux fois, l’ESP offre au conducteur chevronné un angle d’embardée plus grand avec le contrôle de la traction désactivé – par exemple pour un tour de plaisir de conduite à l’état pur sur la « Nordschleife ».

CP/jmr