AUTO-SUISSE: 300’000, telle est la vitesse de croisière du marché suisse

Embouteillage WEB  AUTO SUISSE: 300000, telle est la vitesse de croisière du marché suisse

Exactement 314’028 voitures de tourisme neuves ont été mises en circulation sur les routes suisses et de la principauté du Liechtenstein en 2017, permettant à l’ensemble du marché automobile des deux pays de maintenir son niveau élevé de 2016 et de boucler l’année avec un léger recul d’un pour cent. C’est de plus la septième année consécutive dépassant la barre des 300 000 nouvelles immatriculations. Pour 2018, auto-suisse table sur un maintien de la demande.

 

Les attentes pour l’année automobile 2017 ont largement été remplies. Seules 3290 voitures de tourisme manquaient pour faire aussi bien que l’année précédente. Avec, 31’072 mises en circulation, le mois de décembre a subi le plus gros fléchissement de l’année. Surtout si l’on compare le record de 2016 et ses 35’000 immatriculations. Mais, le mois dernier a vu, pour la première fois sur l’ensemble d’un mois, la part des voitures de tourisme à quatre roues motrices enregistrer un niveau record de 53,2 %. Le boom persistant des 4×4 se manifeste aussi au niveau du résultat annuel, avec 47,5 % c’est en effet le huitième record de suite. Si l’accroissement de la demande de véhicules à traction intégrale devait se poursuivre de façon similaire, la barre des 50 % pourrait être dépassée en 2018 déjà. Il y a deux ans seulement, la part des 4×4 était encore de 40,4 %, et en 2016 elle se montait à 44,2 %.

 Parc occasions AUTO SUISSE: 300000, telle est la vitesse de croisière du marché suisse

Malgré quelques variations, le marché reste globalement stable

En dépit du «diesel bashing» continu, le moteur Diesel a toutefois su conserver une part de marché respectable de 36,0 %, mais le moteur à essence demeure la motorisation préférée des Suisses. Parmi toutes les voitures neuves vendues en 2017, 58,4 % en étaient équipées. Une croissance réjouissante a été enregistrée par les propulsions alternatives, dont la part annuelle se situe pour la première fois au-dessus de 5 % (5,6 %). Des augmentations sensibles ont notamment été réalisées par les voitures électriques (+44,9 %) et les moteurs hybrides à essence (+16,9 %).

Si l’on considère le marché des voitures de tourisme neuves comme un indicateur pour la consommation intérieure, la décennie en cours présente une période économique très fructueuse. Depuis 2011, la barre magique des 300’000 véhicules neufs a été dépassée chaque année. Alors que durant la période entre 2002 et 2010, le nombre total de voitures neuves n’a jamais atteint un tel résultat. Pour 2018, les membres s’attendent à une demande stable et donc élevée de leurs produits.

CP/jmr

Parc automobile AUTO SUISSE: 300000, telle est la vitesse de croisière du marché suisse