OPEL GT: elle fut, pour le constructeur allemand, leur voiture champagne

Opel GT 50 ans WEB 001 OPEL GT: elle fut, pour le constructeur allemand, leur voiture champagne

«Seul voler peut procurer plus de sensations…» – ces simples mots suffisent à éveiller des souvenirs nostalgiques et des émotions pures. Tout comme son slogan dans l’histoire de la publicité, le produit en lui-même est devenu un classique. Il y a 50 ans, la première Opel GT, un coupé sport au charme irrésistible, est sortie des usines. A l’époque, tout comme aujourd’hui, il s’agit d’une véritable voiture de rêve qui a marqué l’histoire de l’automobile. Les festivités du cinquantième débuteront en mai au Bodensee-Klassik.

 

En 1965, à l’occasion de l’IAA de Francfort, Opel présente une voiture de sport deux places qui dépasse toutes les attentes du design automobile européen par sa ligne de carrosserie surprenante, son avant plat aux phares escamotables, ses ailes bombées et son arête taillée nette à l’arrière. Erhard Schnell et son équipe de designers ont conçu cette voiture extraordinaire dans le tout nouveau «Styling-Studio» de Rüsselheim, qui est également le premier centre de design d’un constructeur automobile en Europe. «Au début, pour nous, il s’agissait d’une étude de style. Mon supérieur n’en avait pas parlé à la direction. Quand l’étude touchait presque à sa fin et pouvait être montrée à l’IAA, il n’a pas eu d’autre choix que d’informer la direction. Nous avions de gros doutes quand l’Experimental GT a été présentée pour la première fois en interne. Quel soulagement quand elle a été accueillie par des applaudissements». Le prototype de la GT est passé au stade de voiture de série en seulement 3 ans.

 Opel GT 50 ans WEB 003 OPEL GT: elle fut, pour le constructeur allemand, leur voiture champagne

Fruit de la collaboration franco-allemande

En 1968, la première GT sort de l’usine après être passée par le centre d’essai Opel à Dudenhofen pour subir une batterie de tests. Le coupé sport est, déjà à l’époque, le fruit d’une collaboration franco-allemande: les carrossiers français Chausson et Brissonneau & Lotz, qui ont déjà travaillé avec Opel sur d’autres projets communs, se chargent de l’emboutissage et du soudage de la carrosserie, ainsi que de la peinture et de l’équipement intérieur; le montage du châssis et du moteur se passe quant à lui en Allemagne.

Deux motorisations sont disponibles: un 4 cylindres 1,1 litre issu de la Kadett à 60 ch et le puissant 1,9 litre de 90 ch de la série Rekord. Dès le départ, la GT 1900 a eu la faveur des clients. Avec une vitesse maximale de 185 km/h et 11,5 secondes de 0 à 100 km/h, elles répondaient mieux aux désirs des conducteurs sportifs. La puissance était transmise au train arrière par une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports. L’option automatique à trois rapports a rencontré une plus grande popularité en outremer.

 Opel Aero GT 1969 WEB OPEL GT: elle fut, pour le constructeur allemand, leur voiture champagne

L’absence d’un cabriolet ne l’a pas empêché de faire carrière!

Tout comme pour son apparence extérieure, l’intérieur avec ses sièges baquets, son volant à trois branches et ses instruments ronds modernes offre une ambiance qui éveille chez les passionnés d’hier et d’aujourd’hui une seule chose: de l’émotion à l’état pur. Avec son centre de gravité bas, son faible poids, sa carrosserie solide et son dynamisme exceptionnel, elle est faite pour le sport automobile. C’est ainsi que, par exemple, les GT Conrero se sont distinguées dans les courses d’endurance au début des années 1970. Lors de l’IAA de 1969, Opel présente l’Aero GT qui, avec sa lunette arrière escamotable électrique et son toit amovible, devait être la version cabriolet. Malheureusement ,elle ne dépassera pas le stade de concept.

CP/jmr

Opel GT 50 ans WEB 002 OPEL GT: elle fut, pour le constructeur allemand, leur voiture champagne