PSA TECHNOLOGIE: un pas de plus en direction de l’électrification générale

PSA Punch PowerTrain PSA TECHNOLOGIE: un pas de plus en direction de l’électrification générale

Le Groupe PSA a entrepris d’accélérer sa transition vers les véhicules électrifiés (hybrides et électriques) avec l’objectif de développer une offre électrifiée pour 100% de ses gammes d’ici à 2025. La sélection de Punch Powertrain comme fournisseur de boîtes électrifiées de prochaine génération relève donc d’un choix stratégique majeur.

 

La principale raison ayant poussé le constructeur à conclure un accord de coopération avec Punch Powertrain réside dans la conception révolutionnaire de sa boîte à double embrayage brevetée, qui permet de réduire le nombre de composants et donc le poids et le volume de l’ensemble.  Cette boite offre, en outre, un excellent niveau de performance et une consommation de carburant réduite pour un coût compétitif. La boîte de prochaine génération, en configuration 48V, équipera les futurs modèles du Groupe PSA. Par ses caractéristiques exceptionnelles, cette boite devient une référence dans les boîtes à double embrayage sur le segment des véhicules utilitaires légers et véhicules de tourisme. Cette boîte à double embrayage électrifiée – hybrid DT2 – avec moteur 48V équipera les modèles de type MHEV (Mild Hybrid Electric Vehicles).

Punch Powertrain a réalisé d’importants investissements afin de répondre aux exigences d’un projet d’une telle ampleur, notamment par l’acquisition d’Apojee, expert en électronique de puissance. Ce contrat avec le Groupe PSA est une étape majeure dans la stratégie de Punch Powertrain, dont l’ambition est de devenir le fournisseur mondial de l’industrie automobile. Pour assurer sa croissance durable et continue, l’entreprise s’est fixé une double mission: étoffer son portefeuille de produits et se doter d’une base de clients internationaux sur les grands marchés. Avec le Groupe PSA comme premier grand client européen, Punch Powertrain remplit déjà son second objectif: consolider sa position en Europe et étendre son empreinte internationale.

Petite piqure de rappel: c’est au début des années 70 que DAF (constructeur automobile hollandais) développa la première transmission automatique, de type «Variomatique», destinée aux véhicules légers. Ce système, un peu archaïque, faisait varier de manière continue le rapport de transmission au moyen de flasques et de courroies. D’où son surnom de… voiture à bretelles! Détail piquant, s’il en est, elle était capable de rouler aussi vite en marche arrière qu’en marche avant.

CP/jmr