AUTO-i-DAT: au monde de l’occasion, les années se ressemblent, mais…

Parc occasions WEB 003 AUTO i DAT: au monde de l’occasion, les années se ressemblent, mais…

 

Le marché de l’occasion en Suisse continue à se porter à merveille, et ce bien que les chiffres de 2018 n’aient pas dépassé ceux de l’année précédente. Les véhicules les plus recherchés étaient les SUV du marché allemand, alors que le diesel célèbre quant à lui son retour.

 

Pour le marché de l’occasion suisse, 2018 n’a pas été une année record: 781’776 véhicules ont changé de propriétaire, soit presque 1 % de moins que l’année précédente (788’590), mais nettement plus qu’en 2016 (751’776). auto-i-dat ag a observé des pertes mineures dans les segments des véhicules de catégorie supérieure et des SUV/tout-terrain. En ce qui concerne les voitures d’occasion, l’année 2018 a enregistré une baisse des demandes pour les voitures du luxe d’une part, et les véhicules de type vans/monospace et surtout les coupés d’autre part.

L’impossibilité de dépasser les chiffres de l’année précédente s’explique principalement par une baisse au troisième trimestre de l’année (-8,9 %). Cette dernière est directement liée aux retards de livraison en raison du goulot d’étranglement des essais causé par la nouvelle procédure de mesure WLTP: «Cela a eu pour conséquence la commercialisation d’un nombre trop faible de véhicules neufs, et donc l’arrivée d’un nombre trop faible de véhicules d’occasion de bonne qualité sur le marché», explique René Mitteregger, spécialiste des données chez auto-i-dat ag.

Thème récurrent, qu’il s’agisse des véhicules neufs ou d’occasion: les moteurs Diesel. Il concerne particulièrement le segment des véhicules plus lourds (SUV/tout-terrain), car les véhicules ayant été achetés avant l’éclatement du «scandale du diesel» arrivent désormais sur le marché de l’occasion. «Et ils se vendent bien», observe René Mitteregger: «Nous avons des indications claires qui montrent qu’un nombre croissant d’acheteurs de véhicules d’occasion font de nouveau le choix du diesel.»

Ce marché se comporte comme le marché du neuf, mais avec un temps de retard: «Un vendeur de voitures d’occasion suit également la tendance», constate René Mitteregger. Il n’est donc pas étonnant que Volkswagen soit la marque la plus vendue parmi les véhicules neufs comme les véhicules d’occasion. Pour ces derniers, elle est suivie par BMW, Audi, Mercedes-Benz et Opel. Ce n’est qu’à partir de la sixième place que des marques d’autres pays font leur entrée: Renault (6e place), Peugeot (7e), Ford (8e) et Fiat (9e). La 10e place revient à Toyota, premier constructeur japonais du classement.

Le fait est, que les retards de livraison des véhicules neufs causés par la mise en œuvre de la procédure WLTP se dissipent successivement a également des répercussions sur le marché de l’occasion: ce dernier devrait connaître une bonne année 2019.

CP/jmr

Parc occasions WEBph2 AUTO i DAT: au monde de l’occasion, les années se ressemblent, mais…